Chagall à la Piscine (Roubaix)

Tango et moi nous sommes rendus à Roubaix pour voir la deuxième expo Chagall proposée par La Piscine. Cette piscine Art Déco contruite en 1932 et fermée en 1985 a été reconvertie pour accueillir le Musée d’Art et de l’Industrie. Le bâtiment à lui seul vaut le détour : déambulez au milieu des anciennes salles de douches, des longs couloirs carrelés et des échos de cris d’enfants dans le grand bassin. Les statues de la collection permanente sont installées sur un plancher recouvrant partiellement l’ancien bassin et l’on peut découvrir toiles et costumes installés dans les anciennes cabines et les coursives.

La_Piscine_Roubaix

La collection permanente est assez hétéroclite, comme souvent dans les musées régionaux, avec quelques horreurs dans le genre scènes de chasse ou noblesse locale à cheval – tu oublies les natures mortes (gibier et compotes) et les adorables petits chats dans leur panier! mais aussi de belles découvertes commes des céramiques de Giacometti et Picasso. Dans une belle synergie avec les maisons de mode situées juste à côté, le musée nous permet de découvrir des robes de créateurs (très) originales. Je me permets d’ajouter que l’entrée, combinée ou non avec l’expo temporaire, est très abordable (contrairement aux prix des boissons de la cafétéria! N’empêche qu’ils les accompagnent de délicieuses galettes fourrées, typiques du Nord).

L’exposition Marc Chagall, L’épaisseur des rêves, est située dans l’aile moderne du musée et met l’accent sur les sculptures de l’artiste, une belle surprise pour des néophytes comme nous qui ne connnaissons de Chagall que ses oeuvres picturales très colorées. Outre la belle collection de costumes réalisés pour un ballet à New-York, on peut admirer des bas-reliefs, pour la plupart inscrits dans une relation de gémellité. On retrouvera également dans les peintures le répertoire de motifs chers à Chagall : violon, couple, chèvre, etc., sur une période assez longue. Cet univers onirique s’inscrit parfaitement dans le projet de réhabilitation en synergie de la zone Nord-Flandres-Hainaut : l’imaginaire de Chagall, proche du surréalisme, m’a en effet souvent fait penser à Achille Chavée. 

Ne manquez pas de faire un tour à Roubaix ensuite : architecture qui rappelle celle de Lille et quartier des modes intéressant.

http://www.roubaix-lapiscine.com/publications/191/marc-chagall-l-epaisseur-des-reves.html

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s